Un parcours en 4 étapes

 

Une once de pratique vaut mieux que mille discours.

 

Le parcours « Ma (R)évolution Intérieure » est une proposition de pratiques initiatiques en phase avec le rythme des saisons.
Nous pensons que la pratique d’une discipline, lorsqu’elle s’ajoute aux acquis des connaissances théoriques, produit beaucoup plus d’effets sur les changements personnels.
Ce parcours est très concret, pratique et opérationnel.

 

A chacun sa porte d’entrée

Nous sommes tous les mêmes…  tous « uniques » !
Nous sommes tous composés d’une dimension corporelle, mentale, émotionnelle et spirituelle.
Parce que chacun dispose de sa propre sensibilité, de ses peurs, de ses talents, de sa culture, ce qui va attirer l’un repoussera l’autre.
En choisissant les pratiques, nous sommes attentifs à intégrer toutes ces composantes personnelles pour permettre à chacun de trouver sa porte d’entrée.

 

Pour qu’il n’y ait aucune confusion, disons tout de suite que ce que nous proposons ne relève pas du domaine médical et ne s’y substitue aucunement.

 

Avril, je m’assieds et j’observe

C’est la première étape de notre nouveau parcours, « je cultive mon jardin intérieur ».

Dans un monde qui s’accélère, il semble de plus en plus difficile de faire une pause ou de ralentir le rythme sans être pris pour un « mou » hors du mouv. Et pourtant, prendre le temps de s’arrêter pour ressentir, c’est s’offrir à soi même un moment salutaire de retour à soi et de ressourcement, un retour au calme intérieur dont nous avons tous besoin. C’est aussi reprendre son pouvoir sur la tyrannie de la vitesse pour se replacer au centre du « je ».

En juin, Je sème et je prends soin

Nous avons tou.te.s,en nous, de formidables graines qui ne demandent qu’à pousser. C’est le moment d’en prendre soin :

Relier le corps, l’esprit, les émotions, le mental
Bien s’alimenter « que ton aliment soit ton premier médicament »
Se soigner naturellement
Cultiver son lien à la nature
Prenons soin de nous, respectons-nous et cultivons notre bien-être.

En septembre, je récolte ce dont j’ai besoin

La logique de la croissance à tout prix, nous incite à consommer toujours plus. Gaspillage, obsolescence programmée, abondance de déchets… Avons toujours toujours vraiment besoin de ce que nous achetons.

Pierre Rabhi nous invite à retrouver le goût de la sobriété heureuse et nous invite à préserver les ressources de la planète.

Et si nous prenions le temps de nous interroger sereinement sur nos modes de consommations.

En décembre, je partage, je remercie et je fête

L’année se termine sur un petit air de fête.

Prenons le temps de remercier pour la récolte, partageons les fruits de nos expériences individuelles et collectives pour finir l’année sur un air d’optimisme. Vivons ensemble un moment de gratitude.

La joie est contagieuse. Sourions. Rigolons et nous vivrons encore plus de moments heureux.