Sélectionner une page

12 janvier 2020 – la journée Société

Co-construire le monde dans lequel j’aspire à vivre.  

Société : ensemble d’êtres humains vivant en groupe organisé qui se réunissent pour une activité ou des intérêts communs.
Voilà ce que le dictionnaire donne comme définition.

Dans ce temps où l’intérêt individuel semble être une valeur refuge, nous nous interrogerons sur la façon dont je « suis au monde » à travers des thèmes aussi divers, vastes et inspirants que l’éducation, la communication, la bienveillance, la propriété, l’engagement..

Les pensées de la plupart des grands industriels et des hommes politiques sont réglées par la quête du profil ou du pouvoir. Un tel système n’est guère propice à l’harmonie, à la cohésion et au bien-être. Nous sommes dans une société qui nous pousse à une compétition incessante et qui parie sur toujours plus de croissance pour se maintenir à flot. Dans ce contexte, comment prendre soin de nos relations, comment redonner du sens à notre travail, nos institutions, comment contribuer à faire bouger les lignes d’un système économique qui nous conduit vers une catastrophe annoncée. Nous avons, chacun et collectivement, le pouvoir de « mettre en mouvement » pour ouvrir d’autres perspectives.

Comme le dit Bernard Weber en parlant du système :

« Ton cerveau est le seul territoire à conquérir. Au lieu d’essayer de détruire ce colosse ambulant sur lequel tout le monde s’est déjà cassé les dents, ramasse un peu de terre et bâtis ton propre édifice dans ton coin. Invente. Crée. Propose autre chose.
Même si ça ne ressemble au début qu’à un château de sable, c’est la meilleure manière de t’attaquer à cet adversaire. Ne t’attaque pas au Système, démode-le ! »

Alors, démodons ensemble !

Nous étions environ 70 personnes à nous être retrouver ce dimanche pour échanger.

C’est Sylviane Gianina qui a ouvert la journée en nous interpellant sur les mouvements sociétaux qui étaient à l’œuvre en ce moment. Elle nous a partagé sa vision d’une société plus spirituelle ou nous serions plus connectés les uns aux autres. Cette nouvelle ère est en marche et des changements profonds auront lieu.

Puis nous nous sommes, par petits groupes, replongés dans nos souvenirs d’enfants. Qu’est ce j’aimais faire ? De quoi je rêvais ? Si j’osais, je ferais… Ce moment a été un temps de partages intenses.

Nous avons continué par une vidéo tirée du film « Artiste de ma vie »

L’après midi, nous avons travaillé par atelier autour de thèmes aussi variés que la communication non violente, la justice restaurative, l’éducation positive, l’école alternative, la décroissance, la santé, la monnaie, le revenu de base, l’assertivité,la mode, le numérique…

Les intervenants ont partagé leur savoir et leur savoir-faire.

Une journée très enrichissante !